Beaucoup de personnes sont atteintes d’eczéma atopique et cette affection devient une vraie source de gènes dans leur quotidien. Les éruptions cutanées et les symptômes qui les accompagnent surviennent n’importe quand. Souvent, on est obligé de manquer un rendez-vous important pour consulter un dermatologue.

Les points essentiels sur l’eczéma atopique

La dermatite atopique est assimilée à une forme d’allergie. Elle se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons également quand le souffrant est au contact de substances allergènes. Les réactions sont parfois déclenchées par des facteurs endogènes comme le stress ou encore une mauvaise hygiène de vie.

Cette affection peut devenir une vraie source d’angoisse si on n’en connait pas le déclencheur. Des personnes atteintes de ce type d’eczéma ont de l’urticaire dès qu’elles sont confrontées à une situation particulière. Les symptômes apparaissent quand elles font face à des évènements stressants, quand elles mangent un aliment spécifique ou juste quand elles franchissent une porte.

Tout comme les allergies, on ne peut pas véritablement soigner cette maladie bénigne. Elle provient d’une hypersensibilité de la peau. Les souffrants doivent juste prendre les bonnes décisions pour prévenir ses manifestations. Quand les irritations surviennent, il existe certains moyens naturels pour les apaiser.

Soulager l’eczéma atopique

Les démangeaisons restent la sensation la plus incontournable  quand on est atteint par cette maladie. On ne peut s’empêcher de se gratter alors que cela aggravera les symptômes. Effectivement, des lésions apparaitront et laisseront des taches à la surface de la peau. Si les éruptions cutanées sont localisées au niveau du visage, cela peut ternir la beauté de la victime.

Pour le traitement des zones corporelles touchées, il faut absolument éviter les crèmes et les pommades à base de cortisone. Cela pourrait à terme assécher l’épiderme et fragiliser encore plus le derme. Il vaut mieux chercher un remède naturel contre l’eczéma. La sève de feuilles d’aloès Vera sera appliquée localement pour calmer les démangeaisons et guérir les irritations. On peut également opter pour une compresse de camomille ou utiliser de l’huile de coco. L’important est de bien hydrater la peau.

Outre d’éviter les corticoïdes pour traiter l’eczéma (en savoir plus sur eczema-atopique.com), le souffrant devra connaitre l’élément déclencheur des poussées d’urticaire. Il aura par la suite à éviter autant que possible les allergènes identifiés.


Cet article a été vu 126 fois !

Dans la même thématique