Face à l’inégalité dans l’accès aux soins dentaires et au renoncement pour raison financière, deux alternatives sont apparues ces dernières années : Les soins dentaires à l’étranger et notamment les soins dentaires Hongrie d’une part, et les cliniques dentaires low-cost en France d’autre part.

Il existe des spécificités importantes entre les deux modèles : voici leurs différences.

Les soins dentaires Hongrie

La Hongrie est la première destination au monde des français pour leurs soins dentaires. Si l’on se réfère au montant des remboursements effectués chaque année par le CNSE (le Centre National de Soins à l’Etranger est une branche de la sécu), le remboursement des soins réalisés en Hongrie atteint près du quart des remboursements au total.

Le rapport qualité-prix ainsi que les délais et l’expertise sont recherchés et appréciés par les patients européens et font de Budapest, la capitale dentaire de l’Europe.

Si les tarifs pratiqués en Espagne sont de l’ordre de 30-40% moins chers qu’en France, c’est en Hongrie qu’ils sont les plus avantageux avec des prix en moyenne 50% plus bas.

Les cliniques low-cost en France

Face aux prix élevés des soins dentaires en France, des cliniques sont apparues il y a quelques années avec un nouveau modèle : le low-cost dans le secteur dentaire. En appliquant les recettes qui ont fait leurs preuves dans la grande distribution par exemple, ces cliniques cassent les prix et proposent des soins à des prix très bas, équivalents au prix des soins à l’étranger.

Ces centres dentaires de type low-cost se positionnent sur le prix et défient toute concurrence en proposant des prestations dont le coût est bas, mais soulèvent des questions quant à la qualité des soins prodigués.

Plusieurs centres ont déjà fermé, laissant sur le carreau des centaines de patients (en savoir plus sur le scandale Dentexia).

Comment se soigner sans risque et sans se ruiner?

La différence avec des soins en Hongrie et un centre low-cost en France tient à la qualité du travail et à l’origine des composants ou des matériaux.

Les prix bas des soins en Hongrie tiennent au faible coût de la main d’oeuvre et des loyers. Les économies sont directement répercutées sur le prix final sans devoir compromettre la qualité.

Si les cliniques dentaires low-cost doivent parfois consentir à des compromis pour avoir des tarifs attractifs, sur quels postes de coût font-elles leurs économies ?

Le candidat aux soins prendra soins dans tous les cas de se renseigner sur son prestataire de soins dentaires afin de choisir la meilleure solution le concernant.


Cet article a été vu 62 fois !

Dans la même thématique