Les troubles de la mémoire peuvent concerner aussi bien les étudiants surmenés, qui connaissent des fatigues nerveuses handicapantes pour leur apprentissage, que les personnes âgées dont le cerveau peut s’affaiblir, sans forcément aboutir à des cas extrêmes comme la maladie d’Alzheimer. Nous allons passer en revue les différents compléments alimentaires tuiles pour renforcer la mémoire.

Les omégas 3, nutriments du neurone

La plupart des gens sont carencés en oméga 3, qu’on trouve normalement dans des aliments comme les poissons gras ou les volailles grasses (oie, canard), ou encore dans les oléagineux comme la noix, le colza, le soja ou l’huile de cameline. Généralement, on peut compenser les carences avec la prise de compléments alimentaires spécifiques, tels que les huiles de poissons de mer froides. Ceux-ci n’étant pas toujours bien tolérés par le foie, vous pouvez aussi vous tourner vers les capsules d’huiles végétales telles que le pépin de cassis, très riche en oméga 3, ou encore l’huile d’onagre, qui contient de plus un anti oxydant anti vieillissement, la vitamine E. un traitement de deux à six capsules par jour peuvent suffire, à condition de le renouveler régulièrement.

Les plantes de la circulation cérébrale

Il est nécessaire d’améliorer la nutrition des neurones en activant la circulation cérébrale au niveau des méninges. Trois plantes s’avèrent utiles, car elles augmentent le flux sanguin des méninges par un effet vasodilatateur des vaisseaux sanguins cérébraux. Ces plantes utiles sont le gingko biloba, très connu pour améliorer la mémoire, mais aussi l’extrait de bourgeon d’aulne et la petite pervenche, si cette dernière n’est disponible qu’en pharmacie, vous trouverez les deux premières plantes citées dans des compléments alimentaires comme ceux que vous trouverez dans la boutique Acérola

Les nutriments du cerveau

Vous pouvez compléter ces traitements par la prise d’oligoéléments utiles au plan cérébral ainsi que par la prise de vitamines du groupe B. Ces dernières sont disponibles dans le cèpe (traitement à base de boletus). Quant aux oligoéléments, le plus simple est de prendre du plasma marin de Quinton, qui contient tous les oligoéléments nécessaires aux tissus nerveux. Ce sera très utile notamment aux étudiants surmenés.

Les toniques cérébraux

Enfin, il est utile de prendre des cures de stimulants neuropsychiques, et en premier lieu l’avoine, qui est un puissant tonique nerveux. Les extraits de bourgeon de séquoia peuvent aussi faire l’affaire. Pour compléter un tel traitement, il est utile de prendre de temps à autre un régénérant nerveux tel que le hericium, champignon connu pour stimuler les neurones.


Cet article a été vu 233 fois !

Dans la même thématique