Entreprise biopharmaceutique située à Lille (France), Paris (France) et à Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis, GENFIT effectue des recherches pour la fabrication et production de médicaments destinés à des traitements thérapeutiques. Elle est agréée sur le marché d’Euronext à Paris, Compartiment B (Euronext : GNFT ; ISIN : FR0004163111).

Pour réaliser au mieux sa mission, la société collabore avec 120 personnes qualifiées. GENFIT a décidé de préconiser les domaines thérapeutiques face à l’accroissement considérable du nombre des patients, alors que les médicaments efficaces pour une guérison complète sont insuffisants ou inexistants. Les recherches de la société sont surtout basées sur le développement des solutions thérapeutiques et diagnostiques pour le traitement de certaines maladies métaboliques, inflammatoires, auto-immunes ou fibrotiques affectant la sphère hépato-gastro-entérologique comme par exemple la stéatohépatite non-alcoolique, aussi appelée NASH

Elafibranor en cours d’évaluation dans l’essai clinique de phase 3 RESOLVE-IT

GENFIT a conçu un candidat médicament Elafibranor (nom générique du composé GFT505),  pour traiter la NASH qui est une maladie chronique du foie. A ce jour, il est le composé le plus efficace pour le traitement du NAFLD et de la maladie NASH. En dépit du fait que ce candidat médicament soit encore en phase de lancement, il est déjà considéré comme étant le plus avancée du pipeline de la société. Elafibranor a déjà terminé une Phase 2b positive et la Phase 3 appelé « RESOLVE-IT » est en cours, avec un premier patient recruté en Mars 2016.

Elafibranor a démontré des bénéfices cardiométaboliques significatifs chez plusieurs patients :

Ayant été testé sur 274 patients touchés par NASH en Europe et aux Etats-Unis, Elafibranor a passé la Phase 2b avec succès. Au cours de cette étude, on a relevé la régression de la NASH, des marqueurs de la fibrose hépatique et les facteurs de risque des maladies cardio-métaboliques. Et ce, avec seulement un seul médicament par jour, qui agit en éliminant la NASH à l’origine du développement de la fibrose et en empêchant son évolution vers la cirrhose et ses complications hépatiques que cardiovasculaires. Les résultats ont tous été positifs et satisfaisants. Un traitement avec Elafibranor est aussi un moyen efficace pour prévenir des maladies cardio-métaboliques. Elafibranor est aussi en cours de lancement d’une étude de phase 2 dans la Cholangite Biliaire Primitive (ou CBP).


Dans la même thématique