L’huile d’olive est très appréciée des professionnels de la cuisine. Non seulement, ils affirment que c’est un excellent produit pour la santé, mais en plus de cela ils soutiennent les vertus au niveau du goût de cet ingrédient. Seulement, comme toutes les autres matières grasses, elle possède de multiples variantes. Certaines de ces variantes sont par exemple adaptées à une vinaigrette tandis que d’autres conviennent parfaitement à des aliments cuits. Plus particulièrement par rapport à ces derniers, quel type d’huile d’olive se consomme cuite ?

L’huile d’olive raffinée

Il est préférable d’utiliser de l’huile raffinée pour la cuisson. En effet, l’extra vierge servira surtout dans des préparations crues. Selon une étude récente de l’université de Laval au Canada, les huiles raffinées, dont celles faites à base d’olive, sont parfaites pour faire cuire les aliments. Les acides gras qui les composent sont mono-insaturés. Par conséquent, ces acides gras restent plus stables lorsqu’ils sont exposés à une très haute température. Dans cette étude, les chercheurs mettent en exergue l’importance de la température dans le choix des huiles raffinées. Pour ces dernières, elle est supérieure à plus 220°C. L’huile d’olive, avec cette caractéristique, est alors utilisable pour cuire de manière saine les aliments.

Pour faire frire ou cuire à la poêle

Ces deux modes de préparation des aliments sont très utilisés dans les cuisines modernes. Avec de l’huile raffinée, les consommateurs ne risquent aucun danger pour leur santé. Avec un produit extra vierge, le risque cancérigène est relativement haut en la cuisant. En effet, la structure de ce type d’huile ne supporte pas les hautes températures. Il peut devenir dangereux pour la santé de l’homme. Dans ce genre de préparation, les cuisiniers et les nutritionnistes conseillent de bien filtrer l’huile après chaque utilisation. De plus, il n’est pas conseillé de l’utiliser plus de trois fois.

Bien suivre les indications sur les bouteilles

De plus en plus de bouteilles ont des indications d’utilisation. Certaines sont plus adaptées à la cuisson tandis que d’autres répondent à des besoins d’assaisonnement à cru des aliments. De plus, pour éviter les arnaques, le consommateur doit pouvoir vérifier les origines et la composition de chaque huile qu’il consomme. Les produits de qualité sont certes légèrement plus chers, mais ils assurent le consommateur sur leur provenance et sur leur qualité à l’utilisation. Aussi, celles qui sont indiquées pour la cuisson n’exposent pas les consommateurs à un problème de santé.


Cet article a été vu 588 fois !

Dans la même thématique