Près d’un Français sur quatre connaît des troubles digestifs au moins une fois par mois. Le plus souvent, cela se traduit par des ballonnements, de la constipation ou des diarrhées.

Cet état n’est pas normal, même si la fatalité règne souvent et que la personne qui en est victime ne prend aucune disposition pour se soigner. Ou alors, le traitement consiste à avaler une gélule d’Imodium ou à prendre du Microlax. Cette habitude est un pansement sur une blessure, et pas une solution !

Pour en finir enfin avec les troubles digestifs, le mal doit être traité à la racine.

Ce que vous mangez est très important

Si vous êtes bassiné par les messages comme « il faut manger quatre fruits et légumes par jour » ou « Le sucré est à consommer avec modération », ce n’est pas parce que le corps médical rêve d’ausculter seulement des corps d’Apollon.

Votre corps réclame des nutriments que l’on ne retrouve pas dans les produits industrialisés ou gras. Les fibres sont un parfait exemple. Si vous n’en consommez pas, la constipation est alors une réaction normale de votre corps qui éprouve un manque.

À l’inverse, l’excès de gras dans votre alimentation entraîne des épisodes de diarrhées. Si vous interrogez les personnes en surpoids à cause d’une nourriture trop calorique, vous constaterez que beaucoup d’entre elles ont des problèmes digestifs.

Le souci peut aussi venir d’une allergie. Si l’allergie au gluten est très souvent citée ces derniers mois, elle ne touche qu’un infime pourcentage de la population. Par contre, les mauvaises réactions à la suite d’une prise de lait son très courantes.

Analysez les aliments mangés avant vos maux d’estomac et essayez de voir si certains schémas ne sont pas répétés.

Gare aux excès !

Comme son nom l’indique, un excès n’est pas normal. Il n’est donc pas étonnant d’avoir des conséquences à la suite d’un excès.

Une grande consommation d’alcool durant le week-end peut avoir des répercussions pendant une semaine. Un gros repas, comme une raclette, a également des incidences sur votre estomac.

Mais, beaucoup d’autres excès, que l’on ne soupçonne pas, sont à éviter. Par exemple, les boissons glacées débouchent parfois sur de la diarrhée.

Les compléments alimentaires ne sont à pas snober

Nous avons vu que certains aliments devaient faire partie de votre régime pour les nutriments qu’ils apportent. Cependant, les Français sont de plus en plus difficiles quand il faut manger leur assiette. Quand au début des années 1900, la population majoritairement rurale avait l’habitude de manger des fruits et légumes issus de leurs jardins, les nouvelles générations citadines rechignent devant un poireau et rêvent de pizza.

Pour éviter que le repas ne signifie une contrainte, il est possible de faire des efforts en limitant le gras et de prendre les nutriments dont vous avez besoin via des compléments alimentaires. Par exemple, des probiotiques seront bénéfiques pour votre microbiote intestinal, un élément majeur de votre corps pour lutter contre les troubles digestifs.

Les compléments alimentaires ne sont pas la meilleure réponse, mais améliorent tout de même la résistance de votre corps.


Cet article a été vu 115 fois !

Dans la même thématique