Lorsque  le moment de procréer et de tomber enceinte vient, certains parents affichent leur préférence  au sexe de leur futur bébé. Si certains souhaitent absolument une fille, d’autres veulent un garçon pour agrandir la famille. Aujourd’hui, les couples peuvent désormais influer sur le sexe de leur enfant en suivant un régime alimentaire particulier.

Le régime fille : du laitage, mais sans sel

Depuis les années 1970, les théories du Docteur Papa ont fait couler beaucoup d’encre. Si au départ ces méthodes laissaient les parents perplexes, désormais  leur  efficacité a été prouvée scientifiquement  et affiche un taux de réussite de 80 %. Selon le gynécologue, les aliments que la femme mange avant et durant sa grossesse influeraient  sur son pH vaginal et indirectement sur le sexe de son bébé. Le pH acide constituera une meilleure chance de tomber enceinte d’une fille. Pour ce faire, la future maman devra suivre un régime riche en calcium et en magnésium. Au menu, on privilégie notamment les produits laitiers, tels que les yaourts, les fromages, les crèmes desserts   et le lait entier. On limite cependant la consommation de  la viande qui est particulièrement riche en sodium. En revanche, on la remplace par du poisson sans sel et des œufs.

Le régime garçon : du sel, mais sans lait

Les futures mamans qui souhaitent avoir un garçon ont  tout intérêt à apprécier la viande, le sel et les boissons gazeuses. En effet, ils seront les bases de leur alimentation. Ce régime alimentaire permettrait d’avoir un pH alcalin favorable à la conception d’un enfant de sexe mâle. Pour ce faire, le sodium et le potassium seront au cœur du repas. Les charcuteries, les mets salés, les chips et les frites sont particulièrement recommandés. Par ailleurs, au lieu de consommer de l’eau minérale, on privilégie plutôt les boissons gazeuses, le thé et le café. De préférence, on évite les sucres ajoutés ou les  disaccharides et  on consomme des fruits et des légumes riches en vitamine D3. Afin de faciliter le suivi du programme diététique, certaines  entreprises  proposent désormais d’accompagner les parents dans leur objectif en mettant à  leur disposition des compléments alimentaires.


Cet article a été vu 77 fois !

Dans la même thématique