La nostalgie Chanel est toujours ce qu’elle était. Sort ainsi ces jours-ci aux éditions Bartillat « CHANEL, UNE ALLURE ETERNELLE », écrit par Lynda Maache et Bertrand Meyer-Stabley. Et le livre a fort belle allure.

Que reste-t-il de Mademoiselle Chanel 46 ans après sa mort ? Un superbe héritage intelligemment entretenu par Karl Lagerfeld. C’est en cela que son allure est éternelle. Les femmes sont toujours dingues du sac matelassé tenu par une chaîne dorée, de l’escarpin bicolore, du tailleur ultra-féminin, indémodable, copié dans le monde, sans parler de ses parfums capiteux et de ses bijoux baroques à souhait.

Les deux auteurs de l’ouvrage nous restituent la fascinante saga de Mademoiselle Chanel et analysent tout son parcours créatif. C’est aussi une plongée dans les coulisses de la rue Cambon et dans la fièvre des défilés. De chapitre en chapitre, on est immergé dans son travail et son acharnement à inventer la mode. Sac, bijoux, produits de beauté qui portent sa marque sont passés au crible. Enfin un long chapitre nous restitue toute la période Karl Lagerfeld et nous raconte les maisons (et évidemment le Ritz) qui portent encore sa marque.

La force narrative du livre est la fluidité de son style. On découvre qui étaient les mannequins de la cabine, l’ambiance du studio et des ateliers, les rivalités (en particulier avec Jean Patou ou Elsa Schiaparelli), le quotidien d’une maison de couture, les superstitions propres à ce milieu. On est immergé rue Cambon et la personnalité flamboyante de Mademoiselle Chanel est ainsi cernée au plus près. On comprend son génie et son mauvais caractère. On s’amuse de ses mots d’esprit (et de ceux de Karl Lagerfeld). Bref, voilà le cadeau de Noel idéal  pour une fan de mode!

« Chanel, une allure éternelle » par Bertrand Meyer-Stabley et Lynda Maache, éditions Bartillat, 23 Euros.


Cet article a été vu 139 fois !

Dans la même thématique