Pour compléter un éventuel manque de dents, il est parfois indispensable d’avoir recours aux implants dentaires. Les cabinets dentaires proposent aujourd’hui un large choix d’implants qui leur permettent de répondre à tous les besoins et tous les budgets. Malgré cette variété de choix, le patient peut parfois faire face à une multitude de choix. Pour comprendre et faire le bon choix, voici ce qu’il y a à savoir sur les implants dentaires.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

C’est une racine artificielle implantée chirurgicalement dans l’os de la mâchoire. Elle est le plus souvent en métal et est également connue sous le nom de fixture. Une fois posée, cette nouvelle racine va permettre d’accueillir de nouvelles dents prothétiques. Ainsi, grâce à cette technique les fausses dents ne se déplaceront plus durant la mastication ou la parole, ce qui présente des avantages pour la personne bénéficiaire. Dans cette mesure, un implant dentaire doit pouvoir supporter des forces de mastication tabulées entre 10 à 35 kilogrammes par centimètre carré et qui s’exercent dans différentes directions. L’implant dentaire se doit dans ce cas d’être résistant et ne devra pas s’altérer sur le long terme. Il ne doit également pas se détériorer au contact de la salive, de la gencive ou encore à d’autres éléments intrabuccaux.

Quels sont les différents types d’implants dentaires ?

Las cabinets dentaires disposent aujourd’hui d’une large gamme et de type d’implants dentaires. Le choix se fera essentiellement en fonction des besoins, du budget, de la masse osseuse de la mâchoire.

Implants dentaires en deux étapes

Cette intervention implique dans un premier temps une chirurgie consistant à placer l’implant dans l’os de la mâchoire. La deuxième étape a lieu plusieurs mois après la guérison et consiste à faire une petite chirurgie pour exposer l’implant afin de placer une butée d’implant dentaire pour une restauration mineure.

Implants endostéaux

Les implants endostéaux ou endo-osseux sont les plus fréquemment utilisés. Le procédé est semblable à celui de la première étape de la pose d’implants en deux étapes. Ce qui font leur différence ce sont les types de vis utilisées à savoir les filetées et lisses. Les implants endostéaux sont d’excellentes alternatives à la prothèse amovible ou au bridge.

Implants en une seule étape

L’intervention consiste à placer l’implant sur l’os de la mâchoire et laissant son niveau supérieur apparent. Le tissu de la gencive sera ensuite recousu et cicatrisé au bout de quelques mois. Une fois cicatrisée, la fausse peut être posée sans avoir à procéder à une nouvelle chirurgie.


Dans la même thématique