Il existe différents types de verrues. Elles se distinguent au niveau de leur manifestation, mais aussi et surtout des agents qui les ont engendrées. Il faut également savoir que si certaines verrues sont bénignes et touchent de nombreuses personnes, d’autres doivent faire l’objet d’une surveillance spéciale. Quels sont donc les différents types de verrues ?

La verrue vulgaire

C’est la forme de verrue la plus courante. Elle se présente sous la forme d’une excroissance à la fois dure et rugueuse dont la couleur avoisine celle de la peau. Apparaissant généralement de manière isolée, on retrouve le plus souvent cette verrue au niveau des doigts et des mains, mais aussi sur les pieds, les coudes et les genoux. Elle est généralement indolore (hormis si elle est localisée près des ongles), mais peut apporter de la gêne au niveau visuel et en fonction de son emplacement.

La verrue séborrhéique

Désormais appelée kératose séborrhéique, la verrue séborrhéique est une maladie de la peau causée par le papillomavirus humain qui se manifeste par des verrues de petite taille qui « infestent » le visage, le cuir chevelu, le tronc ou encore les plis. Il est à noter que n’importe quelle zone du corps peut être touchée. À souligner qu’il s’agit d’une affection bénigne qui apparaît généralement après 50 ans.

La verrue plantaire

Cette verrue est localisée au niveau de la plante des pieds. Du fait de son emplacement, il est possible qu’on ne remarque pas son existence. Il faut attendre un moment avant de se rendre compte de la présence d’un nodule plutôt rugueux. La localisation de la verrue plantaire fait qu’il est possible que des douleurs apparaissent, notamment à cause de la pression induite par le corps.

Autres types de verrues

Outre les verrues « courantes », il existe d’autres formes de verrues :

  • la verrue filiforme que l’on retrouve surtout chez les enfants et touchant les paupières et la zone entourant la bouche ;

  • la myrmécie est localisée au niveau de la plante du pied, s’accompagnant de points noirs ;

  • la verrue plane s’agglutine le plus souvent au niveau des poignets, du dos de la main et du visage ;

  • la verrue digitée attaque habituellement le cuir chevelu. Elle est engendrée par plusieurs verrues qui se sont entassées, constituant comme un chou-fleur.

  • la verrue mosaïque se manifeste en dessous des pieds ;

  • la verrue génitale, aussi appelée condylome, implique une menace négligeable pour la santé, constituant un facteur de risque de cancer du col de l’utérus chez les femmes.

Comment traiter la verrue ?

La verrue peut être traitée de différentes manières, mais l’objectif reste le même : combattre le virus tout en faisant en sorte d’éliminer la verrue en question. Voici les techniques les plus utilisées dans ce cadre :

  • La cryothérapie implique l’utilisation d’azote liquide qui est appliqué directement au niveau de la verrue. Pour cela, le praticien utilise un coton-tige ou un diffuseur en spray. De manière générale, plusieurs séances sont nécessaires pour faire disparaître entièrement la verrue.
  • Le laser à gaz carbonique vient à bout de la verrue en faisant appel au rayon laser. Une fois sur deux, le patient hérite d’une cicatrice. De ce fait, cette solution est préconisée principalement pour soigner une verrue plantaire.
  • Le curetage chirurgical est une option à adopter pour venir à bout des verrues étendues. Le risque, avec cette méthode, est l’apparition d’une cicatrice douloureuse.

Cet article a été vu 355 fois !

Dernières recherches:
  • différente verrue (1)
  • les différentes verrues qu il existe (1)
  • sortes de verrues (1)