La calvitie est un mal qui atteint aussi bien les hommes que les femmes. De plus en plus de personnes font appel à la chirurgie esthétique pour une greffe de cheveux, une technique qui offre un résultat durable et naturel.

Transplantation capillaire, une technique évolutive

Le succès de la greffe de cheveux en médecine esthétique s’explique par les techniques utilisées qui sont de plus en plus pointues. Aujourd’hui une intervention de transplantation capillaire est indolore, non invasive et sans besoin de convalescence. Ainsi, le patient ne subit pas les désagréments de séquelles visibles nécessitant une éviction sociale.

Greffe de cheveux : un principe commun mais des techniques diverses

Les différentes techniques d’implants capillaires partent toutes du même principe, un prélèvement de bulbes de cheveux à l’arrière du crâne, un endroit où ils sont génétiquement programmés pour ne jamais chuter. Le chirurgien esthétique les greffe ensuite sur la partie dégarnie. Seulement, la manière dont ces bulbes sont prélevés fait toute la différence et invite à choisir un procédé plutôt qu’un autre.

Technique de greffe capillaire : la méthode de la bandelette

Il y a tout d’abord, la méthode de la bandelette qui consiste à extraire une bande de 12 à 23 cm sur la région occipitale et d’en récupérer les bulbes pour la transplantation de cheveux. Sous anesthésie locale, le patient ne ressent rien, que ce soit pendant le prélèvement ou durant la suture. Le prix de cette opération de chirurgie plastique varie entre 5 000 et 6 000 euros. Elle est prisée pour le volume et la qualité des greffons récupérés. Il faudra s’attendre à une gêne au niveau de la cicatrice qui disparaîtra au bout d’une dizaine de jours.

La FUE : une méthode pour traiter une calvitie naissante

La FUE ou Follicular Unit Extraction consiste à extraire le bulbe directement à l’aide d’un instrument chirurgical. Elle est destinée aux calvities naissantes, qui ne nécessitent pas une transplantation capillaire importante. Dans la FUE, les patients aiment la précision et la minutie de l’intervention qui dure entre 5 et 10h contre 3 heures seulement pour la méthode de la bandelette. On notera que cette transplantation de cheveux est plus recherchée par les hommes trentenaires et les personnes qui cicatrisent moyennement bien, elle permet une permet une cicatrice moins visible.

Implants capillaires avec cellules souches : une technique innovante

Au sein d’un marché en plein essor, aussi bien en France qu’à l’étranger, la transplantation capillaire avec cellules souches constitue une nouvelle révolution. Ici, le plasticien n’aura pas à endommager une zone de prélèvement pour obtenir ses bulbes de cheveux. Il ne prendra qu’une partie du follicule pileux avec ses cellules souches environnantes. Sans sacrifier des cheveux supplémentaires, le patient couvrira sa calvitie et sans cicatrice. C’est une technique qui remédie en douceur aux problèmes de perte capillaire et qui permet également de combler d’autres zones pileuses comme les sourcils, la barbe… De plus, cette greffe de cheveux peut se répéter autant de fois que nécessaire.

Cet article a été vu 1586 fois !