Le reflux gastrique est un moment un peu désagréable. Ça peut arriver à tout le monde surtout, après un repas copieux ou suite à un excédent alimentaire. En terme médical, on le nomme également, reflux gastro-œsophagien. En effet, il s’agit d’une remontée du contenu de l’estomac vers l’œsophage. En général, cette partie de l’appareil digestif ne supporte pas l’acidité gastrique, ce qui provoque chez l’individu une inflammation au niveau du thorax après un reflux. Pour un effet passager, le sujet ne courra aucun risque pour les personnes qui subissent ce désagrément plusieurs fois par jour, il vaut mieux avoir l’opinion d’un médecin généraliste.

Les conséquences d’un reflux gastrique continuel

Le reflux gastro-œsophagien est un phénomène physiologiquement normal, mais à la longue, il peut être néfaste. Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la remontée du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage peut provoquer une inflammation douloureuse. À force de persister, la paroi interne de cet organe peut subir des dommages incontrôlables. Cette partie de l’appareil digestif n’est pas conçue pour supporter le degré d’acidité du suc gastrique. La répétition de ce phénomène se traduit par ce qu’on appelle une maladie chronique. Ce dernier se présente avec des effets très délicats. L’individu aura du mal à avaler de la nourriture à cause du rétrécissement de l’œsophage dû à une ulcération et au processus de cicatrisation. Rien que les brûlures peuvent entrainer une séparation des tissus provoquant une transformation en une muqueuse anormale de l’œsophage. Ces effets causés par le reflux gastrique peuvent conduire, à la longue, par une apparition d’amas de cellules cancéreuses. En traitant cette maladie, on prévoit le risque d’un cancer glandulaire. En terme médical, il s’agit d’adénocarcinome de l’œsophage.

Comment traiter un reflux gastrique persistant

Avant l’apparition d’un symptôme assez pertinent, il est plus prévenant de suivre une alimentation plus saine. La prévention médicale peut également se faire. Il consiste à traiter l’anomalie avec des produits antiacides. Le but est de réduire au maximum le degré d’acidité gastrique. De ce fait, le reflux sera plus supportable aux parois de l’œsophage. Néanmoins, la consultation d’un médecin est toujours à conseiller. Il existe également un autre traitement qui réduit au minimum la sécrétion du suc gastrique. Il s’agit de l’antagoniste H2. Ce dernier est à la portée de tous, mais uniquement utilisé pour un cas léger. Ces traitements ne sont pas recommandés pour plus trois semaines. Si les symptômes persistent, il vaut mieux se référer à un médecin avant qu’il y ait plus de dégât.

Cet article a été vu 163 fois !

Dernières recherches:
  • reflux gastrique continuel (1)