Il y a de cela quelques années, la phobie sociale m’a gâché un bon nombre de choses. En passant par ma scolarité, mes amis et surtout mes relations amoureuses.

Voici donc comment j’ai fais pour m’en sortir, et vivre ce que j’aime appeler « la renaissance ».

Faux espoirs

Le jour ou j’ai enfin pris mon courage à deux main pour demander de l’aide, j’ai cru que j’étais sauvé. Un rendez-vous plus tard avec le psychiatre, et j’avais désormais un mot à mettre sur mes symptômes : j’étais phobique social.

J’ai alors commencé une thérapie. Chaque semaine, j’avais rendez vous avec un psychiatre, une psychologue, et une activité de groupe. Puis s’est ajouté à cela l’hôpital de jour, ou diverses activités étaient proposées.

Je prenais un antidépresseurs, ou au fur et à mesure des semaines, ma dose augmentait.

Je m’étais dit que ca y est, enfin je n’étais plus seul, enfin j’étais accompagné pour sortir de cet enfer.

Mais quelques mois plus tard, rien n’avais vraiment changé, si ce n’est mon compte en banque. Peut de personnes arrivent à s’imaginer le cout que représente tous ces soins, mais pour vous donner une idée, ils s’élèvent en milliers d’euros.

Et le pire dans tout ca, c’est que j’avançais à pas de fourmis…

La renaissance

Un jour j’ai dit stop. Stop à tout ces rendez-vous ou je devais raconter ma vie, stop aux activités de groupe qui m’angoissaient plus qu’autre chose.

J’ai arrêter les médicaments, et décider de m’en sortir par mes propres moyens.

Pendant des semaines, j’ai lus des dizaines de livres, utilisé les astuces apprises lors de ma thérapie, et des conseils trouvés ici et la sur internet, pour me faire mon propre programme.

Petit à petit, ma motivation revenait. Je notais soigneusement tout mes progrès, afin que, lorsque j’avais un petit coup de mou, je puisse m’y référer et me remotiver.

Finalement, c’est quelques mois après que j’ai pu me rendre compte que j’étais sortis de cette fichue phobie sociale.

Alors si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de mon histoire, rentez ceci : vous ne guérirez pas grâce aux autres, mais uniquement grâce à vous même.

Découvrez comment j’ai fait un détail pour vaincre la phobie sociale.

Cet article a été vu 644 fois !