L’homme est désormais maitre de la nature. Si durant la préhistoire, le genre humain n’a cessé de lutter pour sa survie. Aujourd’hui, il a pu dompter son environnement et découvert de nouvelles techniques pour améliorer sa qualité de vie notamment à travers les progrès des sciences biologiques. En ce troisième millénaire, de nombreuses recherches dans le domaine de la médecine donnent de nouvelles perspectives quant à l’amélioration de la santé humaine.

Les progrès scientifiques au service de la santé humaine

L’espérance de vie dans plusieurs pays du monde a remarquablement évolué au fil des 50 dernières années. Effectivement, les découvertes dans le domaine médical ont pu éradiquer plusieurs fléaux bactériologiques. La mortalité pour cause de Tuberculose a par exemple diminué de 47% depuis 1990 selon l’OMS grâce à de nouvelles thérapies utilisant des antibiotiques. Par ailleurs, des affections virales telles que la grippe aviaire ont pu être endiguées malgré de nombreuses difficultés.

De nouvelles pathologies font leur apparition et sont désormais de vrais défis pour les scientifiques. La propagation du virus zika nécessite la mise en œuvre de recherches pour identifier un traitement efficace. En outre, il est urgent de connaitre les mesures préventives pour contenir la contagion de la souche virale.

La nécessité de la bioéthique

Les progrès dans le domaine de la santé ne se limitent pas à l’épidémiologie. Effectivement, de nombreuses études donnent maintenant la possibilité de transplanter des organes. Cela peut toutefois encourager certaines pratiques illicites quant au prélèvement de ces derniers. En effet, le « marché » des organes voit l’apparition de trafiquants qui tuent et « dépècent » des cadavres pour trouver des « marchandises » à écouler. Pour endiguer le phénomène, il est urgent que les établissements hospitaliers trient leurs fournisseurs. En outre, une charte de bioéthique doit être ratifiée par de nombreux acteurs internationaux afin de lutter contre le trafic d’organe.

Cet article a été vu 900 fois !