La médecine douce est une pratique courante en France actuellement. Un français sur deux a recours à cette forme de médecine afin de guérir des maux ou en éviter d’autres. Il y a différentes pratiques quant à ce qui est de son type. Et chaque type peut traiter efficacement des maux spécifiques.

Généralités sur la médecine douce

Plusieurs appellations sont utilisées quant à la médecine douce. On l’appelle aussi médecine alternative, médecine naturelle, médecine traditionnelle, médecine complémentaire, médecine parallèle ou médecine non conventionnelle. Dans tous les cas, le concept reste le même puisque cette forme de médecine utilise très peu de substances chimiques et elle n’a pas recours à la chirurgie.

Plusieurs types peuvent être répertoriés quand à la forme de cette médecine, on note à cela l’acupuncture qui utilise les aiguilles, la chiropractie qui se base sur l’ajustement de la colonne vertébrale, l’ostéopathie qui rééquilibre les structures ostéo-articulaires et viscérales, micro-kinésithérapie qui traite les traumatismes de l’organisme et  l’homéopathie qui est une méthode préventive. Les disciplines qui s’organisent en médecine douce visent à régler les soucis de santé et le traitement se fait souvent à moyen et à long terme.

Efficacité de la médecine douce

Un français sur deux a recours à la médecine douce actuellement, ce qui fait que son efficacité est assurée. Par contre, cette forme de médecine ne traite pas les maladies graves. Étant donné que ce n’est pas une méthode conventionnelle, son apprentissage n’est pas conventionné c’est ce qui rend le fait de choisir son praticien en médecine douce délicate. En ce sens donc, pour bien choisir son praticien, il faudra, au préalable, se renseigner afin de savoir si la méthode utilisée est la bonne pour traiter son mal déjà, et savoir si le praticien est compétent. Actuellement, plusieurs sites allant dans ce sens sont disponibles donc, le choix est vaste. Mais en règle générale, un bon praticien est spécialiste d’un type de médecine douce en particulier.

Cet article a été vu 1032 fois !