Le chocolat est irrésistible depuis des lustres : les Aztèques l’utilisaient comme monnaie, les Espagnols l’avaient caché des pays voisins pendant environ un siècle et l’Américain moyen en mange 9 kg en un an.

Il est normal de dire que nous sommes tous obsédés par le chocolat… et que nous pouvons même en être dépendant.

Donc, si vous avez proclamé le chocolat comme la drogue de choix, vous n’êtes pas seul. Mais en quoi le chocolat transforme-t-il certaines personnes en férus ?

Votre cerveau pense que c’est une drogue

Il se trouve qu’une substance appelée enképhaline peut être responsable de la transformation d’un simple plaisir gustatif en une envie difficile à maîtriser.

Les chercheurs qui ont donné du chocolat à des rats ont découvert que l’enképhaline déclenche des récepteurs opioïdes – ceux qui réagissent aux opiacés comme la morphine – dans une partie du cerveau qui augmente l’impulsion de manger.

L’effet a fonctionné dans les deux sens : la consommation de chocolat a stimulé la production d’enképhaline et les injections de substances similaires à celles-ci ont augmenté la consommation de chocolat, suggérant qu’il est assez facile de se gaver de substance.

Qu’est-ce qui distingue le chocolat des autres bonbons ?

C’est la question difficile. C’est une chose de voir comment le cerveau réagit à un aliment, et une autre d’expliquer exactement pourquoi l’aliment produit cet effet.

Dans le cas du chocolat, il existe probablement un certain nombre de facteurs à l’œuvre. Manger du chocolat provoque des réactions chimiques dans le cerveau qui vous incitent à continuer de consommer, mais laisse également une impression durable.

Vous avez des souvenirs de la qualité du chocolat goûté dans le passé et de la sensation de bien-être que vous ressentez.
Le sucre et les matières grasses jouent un rôle, bien sûr, et une barre de chocolat au lait classique possède les deux.

Mais il y a plus. Le chocolat contient un stimulant au goût amer, appelé théobromine, qui aide à garder ce tonus apaisant après avoir mangé un carré ou la tablette. La théobromine est la raison pour laquelle le chocolat est toxique pour les chiens.

Associé à la caféine contenue dans le chocolat, le duo qui en résulte stimule votre humeur, votre concentration et votre excitation.

Et avec des propriétés sensorielles extrêmement attrayantes et hédonistes (il suffit de penser à la façon dont elle enveloppe votre bouche de douceur tout en fondant sur votre langue), il n’est pas étonnant que résister au chocolat est si difficile.

Cet article a été vu 788 fois !