Laver ses cheveux avec du shampooing est considéré comme un des premiers gestes de beauté, surtout lorsqu’on veut avoir des cheveux soignés. Or, les gens commencent à prendre conscience de la nocivité des composants chimiques présents dans les shampooings classiques pour se pencher vers les cosmétiques biologiques. Non seulement les shampooings naturels procurent des bienfaits incommensurables à tous ceux qui les utilisent, mais aussi ils respectent l’environnement. D’ailleurs, il existe des différences évidentes entre les shampooings biologiques et les shampooings naturels.


Quel est le rôle d’un shampooing ?

D’abord, il est important de souligner que les shampooings sont des produits qui ne soignent pas les cheveux, mais permettent juste de les nettoyer. Contrairement aux idées conçues, leur rôle principal n’est pas de soigner, mais de faire disparaitre les impuretés du cuir chevelu, notamment la sueur, les poussières, les pellicules, les sébums, etc. Quant à l’après-shampooing, il va envelopper les fibres capillaires et agir comme protecteur. Il permet au cheveu de ne pas se charger d’électricité statique.
En réalité, les shampooings et les après-shampooings soignent juste les couches externes des fibres capillaires, mais ne les traitent pas en profondeur. L’action d’un shampooing permet aux cheveux d’être plus lisses, plus brillants et plus soyeux.
En parlant de cheveux soyeux, le résultat parfait s’obtient en utilisant d’autres soins pour compléter l’action du shampooing. L’idée c’est d’entretenir les cheveux avec de l’huile, du masque, du sérum, etc.

La différence entre un Shampooing bio et un shampooing classique

Les shampooings bio ou naturels sont des shampooings qui ne sont pas composés de parfum ou colorant de synthèse, de silicone, de paraffine, d’Esther de glycol et bien sûr de parabène. Aussi, la plupart de ces shampooings bio n’incluent pas les matières d’origine animale dans leur composition.
Il est évident que la principale différence entre un shampooing classique et un shampoing naturel bio réside dans leurs compositions :
Les tensio-actifs ou bases lavantes des shampooings conventionnels sont d’origines chimiques, tandis que ceux des cosmétiques naturels sont d’origines végétales. En pratiques, ces tensions-actifs végétales sont moins moussantes que les tensions-actifs chimiques. En effet, l’erreur la plus commune c’est de penser que plus un shampooing est moussant plus il est efficace. Au contraire, plus un produit va mousser, plus il est susceptible d’irriter la peau et les cheveux.
En outre, à la place d’utiliser des conservateurs et des agents graissant contenant du parabène, les labels bios utilisent les corps gras des végétaux. Certes, le parabène est un produit nocif très dangereux.

Décrypter les étiquettes

Il n’est pas toujours simple de déchiffrer les ingrédients présents sur les étiquettes des shampooings, mais généralement, la majorité des shampooings sont composés d’eau (70 %), de tensio-actifs (20%), d’épaississants (5%), du colorant, du parfum, des conservateurs et des composants annexes. Parmi ces ingrédients, voici la liste des produits chimiques qu’il faut repérer en raison des effets d’irritation qu’ils peuvent produire sur les cheveux :
– Sodium Laureth Sulfate
– Amonium Lauryl Sulfate
– Benzyl Alcohol
– Behentrimonium Methosulfate
– Sodium Myreth Sulfate
– Disodium


Cet article a été vu 69 fois !