Vous avez toujours aimé la vitesse et les sports mécaniques ? Pour vous, tout a commencé dès votre plus jeune âge avec la collection de voitures miniatures. Actuellement, à force de contempler les exploits du fameux Lewis Hamilton, de SebastianVettel ou encore ceux du grand Kimi Räikkönen, vous rêvez de pouvoir un jour assouvir votre passion. D’ailleurs, c’est décidé, vous avez prévu de vous y mettre cette saison. Que ce soit pour une course de circuit, un parcours karting, du F1 ou autres disciplines spécifiques, voici quelques conseils pour vous aider à débuter votre belle aventure.

Se faire accompagner

On ne saurait faire ses premiers pas dans le monde du sport automobile sans se faire conseiller par un passionné ou un professionnel qui y a déjà consacré une belle partie de sa vie. Et pour bien débuter dans le domaine, vous pourrez affûter vos réflexes de pilotes en commençant par un petit cours de perfectionnement. Vous pouvez choisir un établissement dont l’horaire vous convient parfaitement afin d’éviter les problèmes de disponibilités. Après cette petite séance de rattrapage, pourquoi ne pas vous faire chaperonner par des pratiquants avérés ? Ces derniers vous conseilleront sur le modèle de voitures qui vous correspond ainsi que la catégorie la plus appropriée en tenant compte de vos goûts et de vos moyens.

Il n’est pas rare de trouver des pilotes amateurs qui font des erreurs de « débutant » et ne découvrent que très tardivement l’avantage de se faire aider dans une discipline aussi complexe que le sport mécanique. Avec l’accompagnement d’un pilote expérimenté, vous n’aurez aucun mal à dénicher le type de véhicule, mais aussi à montrer le budget ainsi que le dossier indispensable à la réalisation de votre projet. D’ailleurs, si vous avez déjà une voiture à votre disposition, sachez qu’il se peut que vous ayez à réaliser quelques améliorations techniques. Freinage, niveau châssis, échappement et autres, certaines modifications seront, en effet, essentielles afin d’améliorer la performance de votre bolide.

Faire des stages de pilotage

Maintenant que vous vous êtes bien préparés et que vous avez su tirer le maximum des conseils des autres passionnés et professionnels, vous pouvez tout de suite vous mettre à la pratique. Le plus simple sera toujours de commencer par des stages de pilotages. Mais avant, vous avez aussi la possibilité de participer à des journées de club.

L’objectif consiste ici à découvrir les conditions réelles quand on est devant le volant avant même de goûter au chronomètre et de participer à quelques compétitions amateurs. Ensuite, il vous suffira de quelques séances pratiques pour acquérir les premiers réflexes de pilote et comprendre le fonctionnement d’un véhicule de série. Vous découvrirez assez tôt qu’il y a une grande différence entre la conduite sportive et le pilotage.

Acquérir une licence

Maintenant que vous êtes bien lancé, la prochaine étape sera marquante pour votre belle carrière de pilote qui s’annonce. En effet, pour devenir un vrai pratiquant de sport automobile qui se respecte, il vous faudra avoir une licence. Pour cela, vous pouvez vous rapprocher de l’ASA (Association Sportive Automobile). Cette institution, affiliée à la FFSA (Fédération française du sport automobile), dispose de nombreuses filiales. Vous trouverez certainement une proche dans votre ville ou commune.

Un formulaire vous sera délivré à la demande. Il vous suffira ensuite de le remplir. Les éléments traités dans le document visent à mettre en avant vos goûts ainsi que toutes les caractéristiques spécifiques de votre projet. En ce qui concerne les formalités, le certificat médical d’aptitude à la pratique du sport automobile sera indispensable. Vous pourrez en obtenir un chez un médecin spécialisé.

Cet article a été vu 160 fois !

Dernières recherches:
  • débuter en sports mécaniques (1)