On recommande l’ostéopathie, comme la kinésithérapie, aux personnes pour remédier aux divers maux liés à la colonne vertébrale et les articulations. Pour l’ostéopathie, on a recours à des techniques manuelles et il ne faut pas dire que vous allez vous faire mal, car tout se fait en douceur. Cependant, il faudra tout de même aller voir un spécialiste pour une manipulation adaptée.

D’où vient l’ostéopathie ?

Le terme « ostéopathie » vient du mot grec « osteo » qui veut dire à la fois « structure » et « osseux ». C’est en 1874 que l’ostéopathie voit le jour grâce aux études du médecin américain Andrew Taylor Still.

À cette époque, on n’a qu’une approche générale de l’ostéopathie, mais au fil des années, les techniques se sont améliorées. Cette méthode thérapeutique consiste à remédier aux problèmes musculo-squelettiques en ayant recours à des techniques manuelles.

Pour cette thérapie, le traitement pour chaque personne est différent, car le spécialiste considère la structure du corps et adapte les mouvements pour la séance à celle-ci.

La séance d’ostéopathie

Pour une séance d’ostéopathie, vous devez consacrer entre 45mn et une heure de votre temps. Les spécialistes n’affichent pas tous les mêmes tarifs, mais pour une séance, vous devez préparer entre 70 et 80 €.

Il est à noter que les frais des séances d’ostéopathie ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. Vous pouvez tout de même avoir un remboursement partiel de certaines mutuelles, car l’ostéopathie fait partie des médecines douces. Pour une séance d’ostéopathie, le spécialiste peut utiliser différents techniques en se basant sur les besoins du patient.

Les champs d’application

Vous pouvez avoir recours à l’ostéopathie pour traiter les troubles musculo-squelettiques et les problèmes liés aux articulations. Cette thérapie peut également vous aider à résoudre les maux que provoquent les entorses, les tendinites et les lombalgies.

Plusieurs séances d’ostéopathie peuvent également mettre un terme aux troubles hépatobiliaires, aux troubles digestifs et aux troubles intestinaux. Si vous avez des migraines très fréquentes ou des troubles de la sphère ORL, vous pouvez également consulter un spécialiste en ostéopathie. Il peut aussi remédier aux différents troubles du sommeil, du stress et de l’anxiété et aux divers problèmes de vascularité.

L’ostéopathie et la grossesse

Les séances d’ostéopathie peuvent aider les femmes enceintes à faire face aux changements liés à la grossesse. Elles vont également contribuer au bon déroulement de la grossesse. Pour les cas suivants, il est fortement recommandé de programmer des séances de toute urgence avec un ostéopathe : douleurs coccygiennes, douleurs vertébrales, douleurs ligamentaires ou douleurs sciatalgies.

Si vous présentez d’importants troubles digestifs comme les nausées et la lenteur digestive, vous pouvez également vous faire aider par un spécialiste en ostéopathe. Cependant, avant de consulter un ostéopathe, il faudra consulter votre médecin et en parler avec lui pour voir si vous pouvez suivre ou non ces séances. Il pourra également définir les meilleurs moments pour les programmer.

Il est à noter également que l’intensité et la fréquence des séances doivent varier selon les mois de grossesse et selon l’état de santé.

L’ostéopathie et les nourrissons

On n’y pense pas souvent, mais l’accouchement peut avoir des répercussions négatives sur le nouveau-né. Lors de l’accouchement, l’utilisation des forceps, de la ventouse ou d’une spatule, par exemple, peut causer des troubles fonctionnels.

Programmez quelques séances d’ostéopathie pour votre bébé, si le travail lors de l’accouchement a été trop long ou trop court. En cas de grossesse gémellaire ou de naissance prématurée, vous pouvez également consulter un ostéopathe.

Chez les bébés, certains cas nécessitent également l’intervention d’un ostéopathe comme des pleurs sans raison apparente, les troubles du sommeil ou d’ORL à répétition.


Cet article a été vu 24 fois !

Dans la même thématique