Parmi les cinq sens, la vue est probablement l’un des plus exposés. Sollicitée pour l’immense majorité des activités humaines, elle nécessite une vigilance particulière en matière de protection. Malheureusement, les études récentes montrent une dégradation de l’acuité visuelle moyenne. Conséquence immédiate, davantage de personnes portent des corrections et doivent recevoir des soins ophtalmologiques.

Quelques précautions pour protéger sa vue…

Le soleil, un vrai faux-ami !

Même si sa compagnie est agréable, le soleil peut devenir nocif lorsque vos yeux y sont directement exposés, notamment à travers les effets des rayons ultra-violets.

Deux mesures permettent de maitriser ces risques :

Ne regardez jamais directement le soleil

Protégez-vous lors d’une exposition particulièrement intensive (plage, neige et même par temps nuageux). Le port d’un couvre-chef (chapeau, casquette…) et d‘une paire de lunettes solaires certifiées (attention aux contrefaçons) est un minimum pour une promenade extérieure en condition d’exposition.

ATTENTION: Pour une éclipse, n’utilisez que les dispositifs recommandés par les autorités sanitaires. Fuyez les bonnes affaires et autres « Do It Yourself » à base de verre fumé.

Les écrans, un véritable danger

La fatigue induite par l’exposition aux écrans est un réel facteur aggravant. Ordinateurs, télévisions, tablettes, Smartphones… les yeux sont de plus en plus confrontés à cette source de lumière artificielle qui affecte l’acuité visuelle.

Quelques précautions limitent ces effets :

Adaptez votre poste de travail : l’éclairage de la pièce, la hauteur de l’écran et l’orientation de votre buste sont autant d’éléments qui peuvent augmenter les risques. Un écran allumé dans une obscurité totale fatiguera davantage les yeux.

Respectez des temps sans écran : a minima des pauses pendant votre activité mais pourquoi-pas des journées entières sans écran ? Cherchez à limiter l’exposition continue.

Du bon sens !

Certaines recommandations relèvent tout simplement du bon sens :

Ecoutez votre médecin : Si vous portez des lunettes et lentilles, respectez scrupuleusement les consignes. Ne cherchez pas à prolonger la vie d’une paire de lentilles pour réaliser quelques économies… La santé de vos yeux en dépend.

Hydratez-vous, notamment en période hivernale. L’œil est un organe qui a besoin de beaucoup d’eau pour bien fonctionner (clignement des yeux). Le manque d’eau dans l’organisme affecte immédiatement le système oculaire. Une bonne hydratation, sans attendre la sensation de soif, est donc fortement recommandée.

Une vie saine, tout simplement

Conservez à l’idée que votre système oculaire reflètera votre état de santé général. Une alimentation saine et équilibrée, l’absence de tabac et d’alcool, un sommeil en quantité et qualité suffisante sont tout autant de critères nécessaires pour donner à vos yeux les meilleures conditions de performance.

Et pourquoi-pas en faire son métier ?

Dans ce contexte, les métiers de la santé visuelle constituent un véritable enjeu de société. Le progrès technologique livre chaque année des avancées concrètes qui améliorent significativement la prévention et la correction de certaines déficiences visuelles. C’est la mission des professionnels de la santé visuelle.

De BAC + 2 (BTS opticien lunetier), BAC + 3 (licence professionnelle d’optique, bachelor sciences de la vision) à BAC +  5 (Master ingénierie de la santé – sciences de la vision), plusieurs parcours différenciés et à très haute technicité permettent d’accéder à ces métiers d’avenir.

Si la santé visuelle est un défi majeur de ces prochaines années, la formation de techniciens, de spécialistes voire d’experts de ce domaine particulièrement exigeant est certainement la clé de ce véritable enjeu de santé publique.


Cet article a été vu 239 fois !