Le métier de médecin nourrit les rêves de nombreux élèves. En revanche, certains d’entre eux appréhendent déjà la difficulté du parcours. Pourtant, il est plus aisé d’y parvenir en se préparant…

La difficulté des études de médecine

Quand on évoque les études de médecine, la principale difficulté concerne la longueur de la formation. En effet, il faut au minimum 9 ans d’études après bac pour obtenir son diplôme d’État de docteur en médecine, et même plus longtemps pour une spécialité.

Il faut donc de la patience et de la passion. Il faut quand même reconnaître que ces années d’études se passeront entre la fac et les hôpitaux dans lesquels on effectue des stages. Il faut aussi tenir compte des perspectives. Pour les étudiants en pharmacie, investir dans la parapharmacie sur le modèle de Pharma-GDD, de Pharmasimple, de Pharmarket peut être intéressant.

Mais avant de parvenir à ces années d’études et de stages, il faut passer par la Première Année Commune des Études de Santé ou la PACES. À l’issue de deux trimestres, on passe un concours dans lequel 20 % des candidats seulement seront reçus.

Les critères de sélection pour une prépa

Réussir les épreuves de la première année et bien se classer au concours final sont très importants pour pouvoir gagner sa place dans la filière de son choix : médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique.

La difficulté durant cette période c’est de tenir pendant 2 semestres sans relâcher les efforts jusqu’aux épreuves finales. Il est donc très important d’organiser son temps, de se constituer un groupe d’amis pour travailler ensemble et pour se motiver.

Afin d’anticiper cette laborieuse année, on peut opter pour les prépas année 0. Pour ce faire, on s’inscrit dans des cours de préparations du concours PACES après avoir obtenu son bac, le seul critère de sélection.

La prépa CPCM et ses avantages

La prépa CPCM prépare les étudiants au concours de la PACES. Les cours sont donnés par des enseignants des facultés de médecine. Professionnels et expérimentés, ils mettent à la disposition des étudiants des polycopiées à jour concernant les chapitres du programme de la première année. Des QCM sont également à leur disposition. Ceux-ci leur permettent d’évaluer leurs connaissances tout en permettant une consolidation des acquis.

En outre, des examens ayant les allures du concours final rassemblent régulièrement les étudiants des classes préparatoires d’une même académie. Et pour réunir toutes les conditions, un classement est établi après les épreuves, ce qui aide les étudiants à tenir la pression durant toute une année.

Après les heures de cours, les étudiants peuvent continuer leur formation en se connectant sur une plateforme en ligne. Ils y trouveront des suppléments de cours, des sujets corrigés, les annales du concours, des tests et des QCM.

Des épreuves par unité d’enseignement (UE) sont disponibles en ligne. En y participant, un étudiant entre automatiquement dans un classement par fac. En s’inscrivant dans la prépa CPCM donc, le futur étudiant de la PACES prépare de la meilleure manière ses premiers pas dans une faculté de médecine. En effet, cette démarche permet d’évacuer les stress tout en se familiarisant avec un système caractérisé par un volume de travail important et par une rude concurrence.


Cet article a été vu 156 fois !

Dans la même thématique