Comment devenir coach sportif indépendant ?

15/01/2024 | Sport & Santé

Pour devenir coach sportif indépendant, il faut franchir certaines étapes officielles pour avoir les compétences nécessaires. Aussi, certains documents sont à posséder pour exercer ce métier. En savoir plus !

Avoir en sa possession une carte professionnelle

Il faut savoir que coach sportif est une profession réglementée. Il faut donc obtenir une carte professionnelle pour exercer cette activité en toute légalité. Pour y parvenir, des diplômes sont requis. Par exemple, il faut passer son brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS). Pour y accéder, il faut avoir 18 ans et suivre une formation de 600 heures. Une fois le cursus terminé, il suffit de passer une épreuve écrite de deux heures et une épreuve orale d’une trentaine de minutes. À l’issue de tout cela, on a le choix entre devenir coach sportif indépendant, animateur socio-éducatif, entraîneur d’un sport en particulier et chargé de projet éducatif.

Aussi, si l’on désire être coach sportif indépendant après le bac, il est possible de s’orienter vers une licence STAPS entraînement sportif. C’est une formation qui combine des activités physiques et sportives, des cours d’anatomie, de sciences humaines et sociales, de psychologie du sport, etc. Elle permet par la suite de poursuivre des études en Master 1 et Master 2 STAPS pour approfondir ses connaissances et exceller dans ce domaine. Mais aussi, on peut tout de suite faire une demande de carte professionnelle pour pouvoir exercer le métier. Et pour finir, d’autres diplômes peuvent également permettre d’enseigner des activités sportives ou même de devenir directeur d’une salle de sport. C’est par exemple le cas du DEJEPS.

Les autres éléments essentiels à tenir compte pour travailler en tant que coach sportif

À part avoir les compétences techniques, d’autres éléments sont à prévoir pour exercer ce métier. Pour commencer, il est important d’investir dans des équipements. C’est indispensable pour des interventions à domicile ou pour ouvrir une salle de sport. Pour cela, on aura à prévoir des accessoires de fitness, des sangles de Training Under Suspension, un moyen de transport, etc. Ensuite, il faut impérativement souscrire à une assurance professionnelle. Elle est cruciale pour se protéger des litiges potentiels avec les clients. Par exemple, si une personne pense avoir été mal conseillée et qu’elle attaque en justice, cette assurance servira à prendre en charge l’indemnisation de ce préjudice.

Mais le plus important pour pouvoir encadrer une activité sportive, il faut avoir un statut juridique adapté à son activité de coach sportif indépendant. Ceci est important pour pouvoir facturer les clients. D’ailleurs, il est possible de choisir parmi trois possibilités. Il y a le statut de micro-entrepreneur qui s’obtient grâce à quelques formalités réduites. On retrouve également l’EI classique. Sa création et sa gestion sont simples contrairement au premier choix. Et on peut également opter pour l’EURL ou la SASU. Pour ces cas, les coûts de création, de fonctionnement et de fermeture de l’entreprise seront plus conséquents que pour les deux premiers choix. De plus, les démarches de création sont plus lourdes et contraignantes.

Cet article a été vu 445 fois !

A propos de ce blog

Découvrez les infos sur le sport et la santé, le bien être, l’alimentation ou encore les petits maux et grandes maladies.

N’hésitez pas à participer !

Sujets fréquents

Avertissement

Les auteurs du site eticqe.fr font tout pour offrir des informations à jour et correctes. Des erreurs peuvent cependant parfois se glisser dans ces informations.
Le site eticqe.fr ne peut totalement garantir l’exhaustivité du contenu ou l’actualité de ces informations et données.

Merci de toujours consulter un médecin si vous avez un problème de santé !