Il est tout à fait possible de brasser soi-même sa propre bière. La seule condition est de respecter les différentes étapes de fabrication. Il est également très important d’utiliser le matériel adéquat afin de garantir une bonne fermentation.

Stériliser tout le matériel

Avant de commencer le brassage de la bière, réunissez tous les équipements nécessaires pour l’atelier bière à Paris.. La seconde étape consiste à les nettoyer minutieusement à l’eau chaude. Après le rinçage, deux cuillères à soupe de détergent doivent être versées dans le fermenteur. Ajoutez ensuite 6 litres d’eau chaude pour le dissoudre. Remplissez un verre avec le liquide qui se trouve dans le fermenteur et placez-y une cuillère. Celui-ci vous sera utile pour l’activation des levures. Placez aussi le barboteur dans le fermenteur avant de le fermer hermétiquement. Secouez l’appareil en vous assurant que le liquide a touché toutes les parois internes. Laissez reposer pendant au moins une demi-heure afin que chaque élément soit parfaitement stérilisé. Terminez cette étape par le rinçage en veillant à ne pas toucher les parties sensibles et déjà stérilisées.

Activer les levures de la bière

Préparez vos levures correctement pour que votre bière soit bien fermentée. Vous avez le choix entre plusieurs procédures, mais le plus simple à réaliser reste la levure sèche. Prenez le verre et la cuillère que vous avez stérilisés avec le liquide du fermenteur. Rincez le verre et déposez de la levure sèche dans le fond. Remplissez-le jusqu’à la moitié avec de l’eau à température ambiante. Remuez activement jusqu’à l’obtention d’un mélange uniforme. Laissez reposer une dizaine de minutes avant de verser le liquide dans le fermenteur. Ce dernier doit être ensuite fermé pendant une dizaine de jours. Cette période est nécessaire pour permettre aux levures de bien fermentées. Il est conseillé d’utiliser un barboteur lors de l’étape de finalisation du brassage. Cet équipement laisse échapper le CO2 qui résulte de la première fermentation. Il sert aussi de filtre contre tous les éléments externes, notamment les levures sauvages.

Mettre la bière en bouteille

Le conditionnement de la bière en bouteille constitue la dernière étape de brassage. Il s’agit plus exactement d’une seconde fermentation afin que la bière ait des bulles. Les levures peuvent continuer à faire leur travail sans risque de contamination. Pour transvaser la bière dans les bouteilles, surélevez le fermenteur. Pendant cette opération, veillez à ce que celui-ci ne soit pas trop secoué. Entre temps, lavez et rincez les bouteilles. Prenez un grand ou un évier propre et ajoutez 3 cuillères à soupe de détergent. Versez par-dessus près de 10 litres d’eau chaude. Mélangez bien pour que le liquide soit homogène. Remplissez les bouteilles et bouchez-les avant de les secouer. Vous aurez la certitude que leur intérieur est parfaitement stérilisé. Laissez reposer pendant une dizaine de minutes. En parallèle, il faut aussi stériliser les capsules, les dosettes à sucre et l’entonnoir.

Pour finaliser la fabrication de votre bière, mettez une dosette de sucre dans chaque bouteille avant de verser la bière. Préférez les sucres de table tout en évitant d’en utiliser trop

Cet article a été vu 198 fois !