Après avoir longtemps concerné uniquement la poitrine, la chirurgie esthétique connaît un nouveau phénomène de mode : la chirurgie esthétique des fesses !
Depuis quelques années, poussées par des stars de la musique et leur clip explicites, de nombreuses jeunes femmes ont décidé de corriger leur complexe liés à leur fessier tout en cédant à la mode actuelle.

Qui a recours à cette chirurgie ?

Trop petites, basses, tombante, pas assez rebondies ou même pas assez marquées et voyantes, de plus en plus de femmes veulent modifier l’aspect esthétique de leur fesses et gagner en volume.
Ce sont là des soins purement esthétiques, mais qui, comme pour la poitrine, répondent à des besoins de féminité et corrigent des “complexes”. Ainsi est née une nouvelle forme de chirurgie esthétique de la silhouette.

Quelles opérations ?

L’objectif étant d’augmenter le volume et “remplir” les formes, il existe plusieurs interventions permettant de remodeler les fesses selon ses goûts.
À noter que la chirurgie des fesses peut aussi corriger certains excès. Ainsi, les lifting et autre liposuccion sont toujours présent pour “réduire” les volumes graisseux et affiner une taille.  Mais la tendance actuelle est plutôt à l’augmentation du volume fessier.
Ainsi, comme pour la poitrine, il est possible de modifier forme et volume grâce à la pose d’implant spécifiques ou à l’injection de graisse. On parle alors de lipofilling fessier. Chaque technique possède bien sûr ses avantages et des inconvénients.

Les implants fessiers

Cette tendance est venue du Brésil où la relation avec le corps féminin est différent de l’Europe. Sur les plages brésiliennes, les fesses sont au moins aussi importante que les seins. Ainsi très vite, se faire poser des prothèses de fesses à permis d’obtenir la taille et la forme voulue de façon parfaite.
Cette pratique est aujourd’hui courante en Europe et très demandée auprès d’une jeune clientèle marquée par des idoles stratifiées.
Le chirurgien proposera donc différentes tailles et formes de prothèses, selon le volume souhaitée par la patiente et surtout la forme recherchée.
À noter tout de même la présence d’une petite cicatrice sous la fesse, correspondant à l’incision obligatoire pour passer la prothèse.

L’injection de graisse

Le lipofilling consiste à injecter dans les fesses un volume de graisse permettant l’augmentation naturelle des fesses.
Cette graisse à été préalablement prélevée sur la patiente, lors d’une liposuccion du ventre par exemple. Elle est injectée dans les parties à augmenter.
Cette technique d’augmentation naturelle est plébiscitée par un public plus mûr, plutôt à la recherche de formes naturelles et harmonieuses, afin de corriger “les fesses plates”.
Mais cela implique aussi d’avoir assez de graisse à aspirer puis réinjecter. Donc cette technique n’est pas possible pour toutes les patientes.
De même l’injection ne permet pas une forme garantie. Dans ce cas, il faudra choisir la pose d’implants.

Les suites opératoires

Forcément, la pose d’implants sera plus lourde en terme de soins post opératoire.
Il faudra compter un certain temps de cicatrisation, éviter la position assise pendant 15 à 20 jours et porter des vêtements de contention pendant 4 à 6 semaines.

Cet article a été vu 165 fois !