La tendinite est une douleur localisée au niveau des tendons d’une articulation (poignet, genou, coude…). Ce tissu fibreux est essentiel à la réalisation des mouvements puisqu’il relie le muscle à l’os. Les tendons permettent les flexions, les étirements et les torsions. Mais s’ils sont trop sollicités ou s’ils subissent un choc, les fibres du tendon peuvent se déchirer et provoquer une douleur. On parle alors d’une tendinite. Cette blessure est-elle grave ? Peut-on la soigner facilement ? Nous vous donnons les réponses à ces questions dans cet article.

Les causes de la tendinite

Les tendons sont susceptibles d’être endommagés lorsqu’ils sont soumis à une tension excessive ou à un effort brusque. Mais l’origine la plus fréquente est la répétition d’un geste. C’est ce qui se passe quand on utilise les mêmes articulations pour exécuter toujours les mêmes mouvements.

Cela se produit dans le sport, dans les activités du quotidien mais également dans différents types de travail de bureau. L’utilisation d’un équipement inadéquat pour réaliser certaines tâches augmente aussi le risque de développer une tendinite. Avec l’âge, les tendons ont également tendance à perdre en élasticité.

Une blessure douloureuse

En fonction de la blessure et de sa localisation, la douleur de la tendinite peut être importante. Elle s’aggrave si l’utilisation continue de l’articulation entraîne une progression des dommages. Toutefois, dans la plupart des cas, les tendons guérissent au bout de quelques semaines.

En revanche, la rémission d’une tendinite chronique est souvent plus longue. Elle nécessite d’ailleurs une immobilisation partielle ou totale de l’articulation à l’aide d’une attelle, sorte de sangle orthopédique qui se fixe autour de l’articulation blessée.

Prenons l’exemple du coude. Si les tendons de l’articulation sont blessés, le port d’une attelle de coude assure un maintien de l’avant-bras et protège la blessure des chocs. En étant au repos, les tissus fibreux peuvent cicatriser plus rapidement. Le patient retrouve ainsi l’usage de l’articulation en 2 à 3 semaines seulement.

Des activités à adapter

Pour réduire le risque d’avoir une tendinite et éviter les récidives, il est nécessaire de modifier ses activités afin de soulager les articulations. En effet, le traitement le plus simple consiste toujours en une réduction des mouvements. Cela permet de réduire les différents symptômes et de mieux vivre la convalescence.

En modifiant la manière d’exécuter un mouvement, la douleur de l’articulation devient moins forte. L’inflammation diminue et les tendons déchirés cicatrisent plus vite. Dans le cadre du sport, cette adaptation temporaire assure au sportif de pouvoir reprendre ses entraînements et les compétitions avec un temps d’arrêt limité.

Des exercices d’étirement et de renforcement sont également intéressants pour diminuer les symptômes et améliorer les performances. D’autres méthodes comme le massage et la stimulation électrique sont aussi efficaces. Ainsi quand vous faites vos exercices, faites attention à leur intensité par exemple à l’aide d’une montre de sport.

Par ailleurs, la prescription de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens délivrés sur ordonnance est possible. Ces molécules assurent un contrôle de la douleur en réduisant l’inflammation du tendon. Bien sûr, ils ne sont prescrits que par un médecin. La consultation d’un docteur est donc recommandée. En cas de tendinite, il examinera l’articulation, déterminera la gravité de la blessure et proposera le traitement adapté à chaque situation.

Cet article a été vu 343 fois !