Les glandes parathyroïdes sont quatre petites glandes situées dans le cou. Elles contrôlent les niveaux de calcium dans le corps. Aussi grande qu’un grain de riz, chaque glande ne pèse pas plus de 30 milligrammes pour une taille de 3 à 4 millimètres de diamètre. Elles produisent une hormone appelée l’hormone parathyroïdienne (PTH). Focus sur ces glandes nécessaires à la régulation des taux de calcium et de phosphore dans le sang. 

Que font-elles ?

Les glandes parathyroïdes ont pour principale fonction de réguler la production de calcium et de phosphore dans le sang. Grâce à elles, le corps est en capacité d’absorber le calcium alimentaire qui serait autrement éliminé dans les urines s’il n’était donc pas ainsi stocké. Leur rôle est donc de maintenir de manière constante les taux de calcium et de phosphore. Lorsque le niveau de ces sels minéraux est trop faible, la PTH est donc libérée en quantité importante et suffisante pour ramener à la normale le niveau. Le maintien à l’équilibre du taux de calcium dans le sang est capital pour :

  • Le fonctionnement normal du cœur
  • Éviter les troubles du système nerveux
  • Assurer une bonne élimination au niveau des reins
  • Maintenir la formation des os et éviter l’ostéoporose

Les pathologies

Des pathologies surviennent lorsque les glandes parathyroïdes fonctionnent anormalement. Les hyperparathyroïdies se produisent lorsque l’une ou plusieurs glandes parathyroïdes développent une tumeur produisant trop d’hormones et conduisant fatalement à un taux élevé de calcium et à d’autres symptômes néfastes pour bonne santé du corps. Il est fortement préconisé dans ce cas d’avoir recourt au geste chirurgical pour extraire les tumeurs.

Il est anormal d’avoir des taux élevés de calcium. C’est pourquoi il est important de savoir qu’elles sont les causes d’une hypercalcémie modérée ou même intermittente. Quant aux statistiques de récidive, il a été estimé que 20 % des personnes traitées chirurgicalement ont besoin d’une seconde opération. Car, il arrive qu’un chirurgien avec très peu d’expérience n’ait pas pu détecter parfaitement une tumeur parathyroïdienne.

Enfin, il faut tout de même signaler que  les cancers de la parathyroïde sont extrêmement rares

Pour en savoir plus sur les maladies des glandes parathyroïdes liées à un dérèglement hormonal, l’Association « ESPOIRE » (EnSemble Pour l’Innovation et la REcherche) a consacré une journée de colloques. Ces colloques ont pour objectifs de communiquer sur l’avancement de la recherche dans le traitement de ces pathologies. Son président, le Professeur Bertrand Dousset  (Chirurgie digestive hépato-biliaire et endocrinienne, à l’hôpital Cochin) est l’instigateur de ces rencontres destinées à faire connaître les dernières avancées médicales en chirurgie des glandes parathyroïdes. L’association a également pour missions l’enseignement et la formation des futurs chirurgiens sous forme de séminaires d’enseignement thématisés du DESC de chirurgie viscérale et digestive.


Cet article a été vu 31 fois !

Dernières recherches:
  • https://eticqe fr/que-doit-on-savoir-sur-les-glandes-parathyroides/ (2)