Le pire quand on est spasmophile c’est la crise d’angoisse, elle survient sans prévenir et tape fort.

Je vais dans cet article vous donner des conseils pour arrêter une crise d’angoisse très rapidement.

Je vais vous parler de méthodes naturelles et très simples à mettre en place qui fonctionnent.

Mais il faudra vraiment appliquer ce que je vous dis, je vous demanderais donc des efforts.

En tant qu’ancien spasmophile et aide-soignant je propose des conseils qui fonctionnent vraiment.

4 conseils pour stopper une crise d’angoisse très rapidement

Avant de commencer je voudrais vous indiquer qu’il faudra appliquer ces conseils régulièrement pour avoir la meilleure efficacité. (Choisissez celles qui fonctionnent le mieux pour vous).

Quand est spasmophile, il est normal de se dire que si ça ne fonctionne pas une fois on laisse tomber mais il faut savoir persévérer car OUI ça fonctionne.

Si vous ne pouvez pas réduire une crise d’angoisse en moins d’une minute vous arriverez au moins à la diminuer et c’est déjà énorme. Vous pourrez être fier de vous.

1. La respiration abdominale pour vaincre une crise d’angoisse

La respiration est très importante dans le traitement de la spasmophilie c’est très puissant.

Avant je n’arrivais pas à respirer correctement et cette méthode m’a beaucoup aidé.

La respiration abdominale est très simple à mettre en place.

Inspirer 5 secondes en gonflant le ventre et expirer lentement, il faut vous focaliser sur votre respiration et que sur votre respiration, cela va vous aider à réguler le rythme cardiaque et vous recentrer sur vous-même.

Vos émotions négatives vont également sortir de votre esprit.

2. Se rassurer pour mieux vous sentir dans votre peau

Vous vous dites : « Oui c’est super facile à dire » et pourtant, se rassurer quand on fait une crise d’angoisse vous permettra de la battre.

Car oui, une crise d’angoisse n’est pas dangereuse, vous n’allez pas en mourir.

C’est tout simplement une situation que vous ne pouvez pas gérer psychologiquement et qui du coup fait naître un mécanisme de défense.

Les pensées positives vous aideront à stopper une crise d’angoisse.

Répétez des phrases comme :

  • Ça va aller j’en ai déjà eu, je sais ce que c’est ça va passer….
  • Allez zen, dans quelques secondes ça ira déjà mieux

Vous verrez c’est puissant

3. Utilisez la puissance du moment présent pour vaincre votre angoisse et vos crises de spasmophilie

On pense trop au futur et au passé, on ne prend plus de plaisir à penser au moment présent, à profiter de chaque instant, on anticipe tout et on cogite sur des evenements du passé.

Nous n’apprécions plus le présent.

Cette technique est donc mise au point pour vivre dans le moment présent.

Concentrez-vous sur ce que vous faites.

Fixez par exemple un objet dans la pièce et concentrez-vous dessus. Imaginez une histoire dessus, cela va vous aider à vous ancrer dans le présent, c’est une sorte de diversion.

Une variante de la méthode

Au lieu de pointer votre attention sur un objet ou partie de votre corps essayez de toucher un objet avec vos mains et ressentez toues les sensations, concentrez-vous dessus.

Si vous êtes en train de marcher ; essayez de prendre conscience de vos pieds, des sensations contre le sol…,

A partir de là vous allez atteindre le moment présent.

4. Comptez pour diminuer votre stress

Voici une autre méthode, tout simplement : comptez.

Comptez jusqu’à 10, 50, 100, comme vous voulez, il faut juste le faire.

Vous savez c’est comme compter les moutons pour vous aider à dormir. Là c’est le même processus.

Cela vous permet de vous concentrer sur autre, vous verrez c’est puissant.

Compter vous permettra donc de vaincre vos angoisses.

Comment appliquer ces méthodes ?

Soit vous pouvez toutes les appliquer, soit juste une ou deux, celle qui fonctionne le mieux pour vous.

Cela vaut tous les médicaments pour vous qui sur le long terme n’est pas une solution quand on est spasmophile, ils n’aideront pas sur le long terme à lutter contre les symptômes de la spasmophilie.

Vous avez toutes les cartes en main pour stopper une crise d’angoisse. Allez-y.

Cet article a été vu 132 fois !